8 décembre 2020 Autres

Le focus de la semaine sur l'un des entraîneurs DEJEPS : Jérôme VASSIA

Image d'actualité
Interview réalisée par COACHSPORTAUTO.COM :
 
En choisissant le Drift comme discipline de prédilection, le Toulousain Jérôme VASSIA est peut-être notre coach DEJEPS le plus atypique ! Il est aussi bien l’organisateur du Championnat de France de Drift, qu’un coach de référence de cette pratique du sport auto à part entière et en pleine explosion.
 
 
 
 
 
La passion des sports mécaniques est communiquée par son père, et commence derrière un guidon. Jérôme pratique le moto-cross dès 5 ans, avant le Karting et même l’auto-cross… Il mène en parallèle des études de verrier-céramiste, travaille chez Perrier à la conception des fameuses bouteilles, puis s’oriente vers la grande distribution où il se destine à un statut de management avec succès. Le sport automobile est un peu mis de côté pendant quelques années.
 
 
 
En 2001, la passion à 4 roues reprend le dessus ! De manière intense puisque le Toulousain se lance dans une nouvelle aventure et en vivre ! Il revient à la compétition en Coupe Peugeot, Legend Car ou MitJet, et reprend un circuit de karting indoor, l’un des tous premiers en France : Défi Kart Toulouse. Bon pédagogue et bon communiquant, il devient aussi pilote prestataire pour des événements constructeurs (présentations Porsche, BMW, Audi, Renault…).
 
 
L’envie de glisse devient un élément essentiel et Jérôme conçoit Skid-Concept, un système novateur qui va permettre à moindre frais et rapidement de faire glisser n’importe quelle voiture. En installant une large bande de téflon sur les pneus arrières, le rendu est incroyable : travers et grandes dérives garantis ! Skid-Concept est également utilisé lors des stages sécurité, pour simuler un revêtement très glissant ou une perte d’adhérence mais aussi pour la conception d’ABS ou autres ESP.
 
En 2008, Jérôme découvre l’univers du Drift au Japon et développe ses connaissances avec la ferme intention d’assouvir ses envies et ses aptitudes pour la glisse. Il construit avec mon père une BMW M3 entièrement vouée au drift en compétition. L’envie de partager sa passion et l’enseigner l’amènent à passer le DEJEPS en 2010. Aguerri physiquement grâce à une solide expérience en ultra-trail, il devient le coach et le préparateur physique du Team Larbre Compétition aux 24H du Mans (3 victoires consécutives en 2010-2011-2012). 
 
 
Très vite Jérôme devient un moteur et un fédérateur du Drift français. Il organise des stages sur le Circuit d’Albi, communique parfaitement sur la discipline (voir https://jerome-vassia.com/), poursuit sa carrière de Drifteur international (Chine, Irlande, Angleterre, Portugal, Espagne, Italie etc).
 
Il devient aussi organisateur de courses de Drift en 2013. En 8 ans, la pratique est devenue un véritable Championnat de France, labellisée par la Fédération Française de Sport Automobile, et connaît un succès exponentiel avec 6 à 7 manches par saison et une moyenne de 70 concurrents par épreuve. « Nous sommes parfois obligés de mettre certains participants sur liste d’attente, pour ne pas avoir trop de participants et privilégier le spectacle, car les battles se disputent en 1 contre 1. Ça élève le niveau par le haut ! » explique Jérôme.
 
 
 
 
 
 
 
 
Malgré la crise sanitaire, 5 manches ont pu être disputées en 2020, dont 2 « Sold-Out ». Le Drift aime les réseaux sociaux et les records de vues ont tous été battus ! Jamais rassasié de glisse, Jérôme en a même profité pour disputer la seule manche de l’European Drift Champions League à Riga (Létonie) avec une Nissan 350Z V8 Turbo de 800cv et une superbe 10e place en qualifications. Le programme 2021 se fera au volant d’une BMW E9-CSL de 1969 du Team Belge Mekadrama, idéale pour le Drift… car le Drift existe aussi en Classic !
 
L’objectif du Toulousain est de dédramatiser la situation de « perte d’adhérence », en s’habituant à elle. Ses formations servent aussi bien aux pilotes (Rallye, Circuit) qui cherchent à mieux piloter en situation de glisse, par exemple dans certaines conditions météo ou suite à une usure exagérée des pneus, voire une crevaison ou une casse mécanique. Mais aussi aux membres d’une entreprise pour les sensibiliser aux situations d’urgence et au risque routier, ou aux particuliers soucieux d’explorer et repousser les limites de leur auto lors d’une formation afin de ne plus tenter le diable sur la route, car la route n’est pas un circuit.
 
« Même si je maitrise parfaitement ma voiture en drift à 160 km/h sur circuit, j’ai peur sur la route et je mets tout en oeuvre pour ne pas me retrouver en situation d’urgence. C’est la philosophie que je transmets depuis des années. Quand on sait glisser, on sait ne pas glisser…et bien des situations en course pourraient être rattrapées. C’est mon boulot de vous l’expliquer. »

Dernières actualités